Android est mort, vive Google Play

J’avoue : j’étais totalement passé au travers de la nouvelle phare du secteur des applications mobiles, jeudi dernier : L’Android Market est mort, remplacé par Google Play. Nous sommes lundi, 4 jours de retard sur une info aussi stratégique, mea culpa, maxima.

En même temps, si je suis passé au travers, c’est que la plupart des médias que je consomme normalement, y compris spécialisés, n’en ont pas parlé. Du tout. C’est l’excellent président des Editions Digitales (oh grand skippy de la pensée applicative) qui nous a partagé un papier d’Applicationandroid.com ce matin. Tiens, mais au fait, lui aussi il a mis 4 jours à réagir ! :-)

Car la nouvelle n’est pas anodine, loin de là.

D’abord et avant toute chose, Google, qui contrôle donc l’OS des terminaux Android, a effacé à distance les applications « Android Market », pour les remplacer par « Google Play ». Cette faculté, qui existe également sur l’OS d’Apple, n’a pourtant jamais été utilisée à ce jour par la marque à la pomme. Elle n’a rien d’anodin. Cela veut dire que Google, qui s’affirme libre est ouvert, a en fait conçu son OS afin d’en garder toujours, par delà les opérateurs mobiles et les constructeurs, ses « partenaires », la faculté de contrôler les téléphones et tablettes Android à distance. Dans le cas présent, Android Market ne donnait pas de résultats suffisamment satisfaisants sur le plan commercial ? Qu’à cela ne tienne,on le suicide et le remplace par un autre ! Chez Apple, MobileMe a bien été arrêté pour céder la place à ICloud, mais c’est un suicide à petit feu, qui s’étale sur 18 mois, avec une longue, longue période de transition, pendant laquelle les deux solutions coexistent. Chez Google, pas d’états d’âme. La veille vous surfiez sur l’Android Market, le lendemain sans crier gare, vous voilà sur Google Play.

Quand Raider est devenu Twix…;

Ensuite, Google n’est définitivement pas une entreprise mécène ou bienfaitrice de l’Humanité. Comme les autres, sa fonction est de gagner de l’argent, pour payer ses salariés, ses loyers, ses serveurs, sa bande passante, financer sa R&D, rémunérer ses actionnaires. Bref. Quand Google a décidé « d’offrir » au monde un OS « libre » pour les terminaux mobiles (après l’échec de Chrome OS pour les ordinateurs), c’était une stratégie marketing, autrement appelée dumping, visant à diffuser son logiciel rapidement et facilement, avec pour finalité de gagner de l’argent non en licenciant le logiciel contre royalties, mais en s’en servant pour vendre « autre chose ».

Aujourd’hui, logiquement, les deux sources de revenus sur les terminaux mobiles sont les applications. Le remplacement de l’Android Market par Google Play est bien la preuve que Google compte bien essayer de faire au moins aussi bien qu’Apple en la matière.

Et la deuxième source de revenus, encore balbutiante mais en croissance exponentielle, est la publicité sur mobile, en particulier géolocalisée. Et là, Google est très, très fort en la matière sur le web. Les AdWords lui permettent de gagner des milliards de dollars chaque année, « sans effort », automatiquement, en rendant un vrai service aux annonceurs qui cherchent des clients pour leurs services et leurs produits, et aux utilisateurs ravis du moteur de recherche de Google. Un service lui aussi gratuit, comme Android OS, alors qu’il n’y a pas si longtemps, on devait payer.

 

Posté dans Android, Apple, Google | Taggé , , , | Commentaires fermés

Après le lecteur de DVD, le baladeur MP3, l’appareil photo numérique et le smartphone, 2011 sera le « Noël tablette »

Et vous, aurez vous un iPad sous le sapin ?

Souvenez vous, c’était au tournant du siècle, le vrai ! Fin 2001. Cette année-là, des lecteurs de DVD made in China avaient déferlé sur la France. On pouvait s’équiper en lecteurs de DVD pour moins de 200 francs. A l’époque, 200 francs, c’était une somme, aujourd’hui, cela ne ferait « que » 30 euros, sans tenir compte de l’inflation. Résultat, le lecteur de DVD était devenu LE cadeau de Noël de référence : plus d’un foyer sur trois avait profité de cette occasion pour s’équiper.

Moins de deux ans après l’arrivée de l’iPad, qui a donné le top départ à l’équipement des foyers en tablettes, c’est le Noël à venir qui devrait le mettre sous 500 000, voire d’après certains analystes, jusqu’à un million de sapins.

Chose curieuse, la France qui avait été en pointe pour bien des équipements high-tech, comme le lecteur de DVD ou l’appareil photo numérique, semble à la traine pour les tablettes. Seuls 7 % des foyers français en sont équipés, contre par exemple déjà 13 % des foyers espagnols (et ce malgré un taux de chômage de 21 % contre 9,7 % en France).

En attendant, il ne fait aucun doute que l’iPad d’Apple se taillera la part du lion à Noël, et qu’à l’inverse, ceux qui trouveront une « autre tablette » sous le sapin feront la tête, tant l’iPad est la référence du secteur. Par son nombre d’applications disponibles, la puissance de son Os, son autonomie et son ergonomie, et par le nombre d’accessoires compatibles, l’iPad, même sans connecteur USB, même sans lecteur de cartes SD, reste la Rolls des tablettes, à un prix souvent inférieur à celui de ses concurrents directs.

En revanche, si la semaine qui a suivi les précédents Noël a connu un afflux massif de consommateurs dans les SAV et auprès des hotlines pour savoir « comment éjecter le DVD qui ne veut pas sortir » ou « comment copier les photos sur mon ordinateur », qui répondra à la question « quelles applications charger sur mon iPad » ?

Nous avons bien une réponse possible aux Editions Digitales… avec www.starapp.net, le premier portail de recommandation d’applications multiplateformes francophone, et les applications iPhone et Androïd correspondantes, dont le lancement est imminent !

 

Posté dans Non classé | Commentaires fermés

Les mobinautes sont des Andronautes !


Médiamétrie vient de publier une étude intéressante sur le marché du smartphone en France:

  • 18,3 millions de mobinautes (39 millions d’internautes)
  • 34% de plus qu’il y a un an
  • une croissance 5 fois plus élevée que celle du nombre d’internautes
  • 4 smartphones sur 10 téléphones mobiles
  • Android: 2 fois plus nombreux qu’au 1er trimestre 2011

 

Android devant iOS
C’est LE nouveau phénomène, Android est passé devant iOS. Ce sont les 25-34 ans qui ont fait basculer la tendance. Autrefois adeptes de l’iPhone, ils préfèrent maintenant les téléphones Android.

L’app: un objet mobile gratuit
Parmis les utilisateurs ayant téléchargés au moins une application, 98% ont téléchargé des applications gratuites. Le top 3 des applications les plus téléchargées reste « habituel »: les jeux, le divertissement et la presse restent les applications les moins désinstallées. La géolocalisation fait partie des applications must-have des 25-34 ans.

La tablette au pied du sapin?
4% des français utilisent une tablette. Le profil type est un homme, âgé de 35 à 49 ans, CSP+, habitant en région parisienne, marié ou en couple. Et ils sont déjà 57,2% à consulter la presse au moins une fois par jour (contre 40% il y a 6 mois).
90% des possesseurs de tablettes l’utilisent à leur domicile, mais la tablette ne remplace pas pour autant l’ordinateur.

Et vous ? Vous êtes sur Android ou iPhone ? Vous avez un iPad ?

Posté dans Etudes | Taggé , , , | Commentaires fermés